Cours de peintures à la laque
écraser les feuilles d'argents en miettes...

écraser les feuilles d'argents en miettes...

écraser les feuilles d'argents en miettes


creuser le bois avant incruster de coquilles d’œufs
creuser le bois avant incruster de coquilles d’œufs 

incrustation de coquilles d’œufs 

incrustation de coquilles d’œufs 

incrustation de coquilles d'oeufs

après le ponçage, les coquilles d’œufs apparaitre...

à gauche: un tableau qui vient de terminé le ponçage

à droit: un tableau en cours de travail

appliquer les feuilles d'argents


appliquer une couche de la laque sur les couches de laque et feuilles d'argents déjà fait!



le travail avec les feuilles d'argent



le travail avec les feuilles d'or


mettre les couches 

incrusté les feuilles d'argent

appliquer les feuilles d'argents

en cours du travail

le ponçage


le ponçage dans l'eau


avant fini

Quelques mots sur l'histoire

Quelques mots sur l'histoire du laque vietnamien (Le mot "laque" est utilisé au féminin lorsqu'il s'agit du produit, résidu du laquier, et au masculin lorsqu'il s'agit de l'œuvre d'art.)

 A l'origine, le laque est un art populaire. D'abord utilisée pour orner et dorer les tableaux et les statues des pagodes, la laque a trouvé, dans l'artisanat usuel une utilisation courante (paravents, coffres, plateaux, vases,échiquiers...). L'enseignement de la technique de la laque a commencé vers 1930 à l'école des Beaux-Arts de l'Indochine (fondée par le français Victor Tardieu)à Hanoï. Désormais, les étudiants et les artistes ont su exploiter et développer la laque pour réaliser leurs tableaux. Pendant de nombreuses années,ce procédé de travail de la laque a été gardé comme un secret national. Ce n'est que vers 1970, que des élèves étrangers ont pu apprendre cette technique à l'école des Beaux-Arts de Hanoï.

Cours de la laque au Lycée professionnel Louis Guilloux, Rennes